Rencontre avec le gardien du cimetière de Pau et des agents municipaux affectés au cimetière, le lundi 2 avril 2007.


Stéphanie : (Présentation d'Echelle) « Les deux petites tombes blanches des enfants d'Abd el Kader qui se trouvent là-bas contre l'ancien mur d'enceinte sont toujours fleuries. Pouvez-vous nous dire qui vient y déposer des fleurs fraîches? »

Gardien : « Je ne peux pas vous dire qui vient les fleurir, il y a beaucoup de monde qui passe pour déposer des fleurs dans le cimetière »

Stéphanie : « Et... les concessions à perpétuité ne durant plus que 99 ans, savez-vous qui a repris la concession de ces tombes ? »

Gardien : « Ca, je ne peux pas vous dire, il faudrait consulter le registre des concessions. Vous pouvez aller demander dans la maison blanche là-bas, après le virage. Des agents peuvent vous renseigner ».

...

Agents du cimetière : « La concession? Ça doit être la famille Abd el Kader là-bas, en Algérie, qui continue de financer la concession, ou peut-être des membres de la famille qui sont restés sur place...

Pour les fleurs, vous pouvez faire la garde toute la journée devant les tombes, si vous voulez... »

rires collectifs

Stéphanie : « Si les gens qui les fleurissent ne passent qu'une fois par mois, ça risque d'être un peu long... On voulait savoir si on pouvait déposer un petit mot sur les tombes pour les contacter »

Agents du cimetière : « Ah oui, si vous voulez déposer un courrier sur les tombes, vous pouvez tout à fait le faire, ça n'est pas un problème pour nous... ... Pour la concession, il faudrait que vous voyiez avec la mairie, au service des cimetières. Peut-être, ils accepteront de vous renseigner. »